Astuces pour se débarrasser du mal d'oreille en avion

Avoir mal aux oreilles en avion est chose courante. Mais quelles sont les causes de ce phénomène et comment faire pour s’en débarrasser ?

D’où vient le mal d’oreille ?

Bon nombre de personnes ont mal aux oreilles en faisant de la plongée sous-marine ou en prenant l’avion. Ce problème est lié à la variation brutale de la pression atmosphérique.

Le fait est que la pression de l’air des deux côtés du tympan est identique sur la terre ferme et lorsqu’on prend de l’altitude ou qu’on plonge, un déséquilibre se produit. On parle ici de déséquilibre entre la pression dans l’oreille moyenne et dans l’oreille externe. Cela sollicite fortement le tympan, ce qui va engendrer une douleur aiguë ou une gêne telle qu’un bourdonnement, une sensation d’oreille bouchée, etc.

Les variations de pression à la descente peuvent aussi provoquer, chez certaines personnes, une douleur des sinus (en-dessous des yeux ou au niveau du front).

Il est à noter que le mal d’oreille se produit rarement lors du décollage, dans la mesure où l’air de la cabine est pressurisé. En effet, la pressurisation réduit grandement les effets néfastes de la dépression barométrique. Dans ce cas, l’oreille peut s’adapter facilement. L’air contenu dans l’oreille moyenne se dilate lors du décollage. La trompe d’Eustache évacue alors le surplus d’air dans la gorge.

En revanche, lors de l’atterrissage, l’air contenu dans l’oreille se rétracte et la trompe auditive est obstruée, empêchant le rééquilibrage de la pression entre le milieu extérieur et l’oreille moyenne.

C’est donc lors de l’atterrissage que le mal d’oreilles se produit le plus fréquemment, surtout chez les personnes souffrant d’allergies, de pathologies ORL chroniques, de sinusite, d’otite... Les risques sont accrus pour ces personnes sensibles.

Certaines personnes, en revanche, ne sont pas touchées par ce phénomène. Avoir mal aux oreilles n’est donc pas systématique en avion. Cependant, il est conseillé de toujours prendre les précautions nécessaires pour éviter les désagréments liés à la rétraction tympanique.

Quelles sont les astuces efficaces pour se débarrasser du mal d’oreilles en avion ?

Pour éviter une otite barotraumatique, les douleurs et les gênes engendrées par la variation brutale de la pression atmosphérique, plusieurs solutions s’offrent à vous.

La mastication

Le fait de mâcher un chewing-gum pendant le vol est particulièrement efficace contre le mal d’oreille en avion. En effet, cela permet de réduire la pression dans l’oreille et de faire entrer de l’air dans le tympan. Ce dernier ne va donc pas se rétracter, ce qui va minimiser les douleurs.

Pour éviter l'otite moyenne aiguë barotraumatique, faites en sorte de rester éveillé lors de l’atterrissage et n’oubliez pas de mâcher un chewing-gum.

Le bâillement

Le fait de bâiller fait également travailler les trompes d’Eustache et favorise le remplissage d’air de la caisse du tympan. Dès que vous commencez à ressentir une gêne dans vos oreilles, ayez le réflexe de bâiller. Une mini dépression va se créer dans votre oreille interne, ce qui va laisser l’air rentrer et équilibrer la pression de l’air des deux côtés de votre tympan.

L'action d'avaler

Avaler à plusieurs reprises votre salive peut aussi vous aider à lutter contre le mal d’oreilles et éviter tous les désagréments liés à la variation de la pression atmosphérique. Toujours pour faire travailler les trompes auditives, vous pouvez également sucer un bonbon ou boire doucement un verre d’eau.

Sachez que le fait de sucer un bonbon permet d’ouvrir ces trompes et de rééquilibrer la pression externe et celle dans votre oreille.

La méthode de Valsalva

Cette méthode consiste à se pincer le nez, tout en expirant doucement et en gardant la bouche fermée. Cela va ouvrir les trompes auditives, ce va équilibrer la pression de part et d’autres du tympan. Lorsque vous expirez, essayez de ne pas trop forcer pour ne pas endommager votre tympan.

Hormis ces astuces, une autre option consiste à utiliser des bouchons d’oreilles afin de diminuer l’impact des variations atmosphériques. Si vous souffrez de congestion nasale ou de rhume, mieux vaut prendre un décongestionnant avant (une heure avant le décollage) et pendant le vol pour débloquer les trompes auditives.

N’hésitez pas à demander conseil auprès du personnel de bord, qui connaît parfaitement ces différentes méthodes.

 

Et pour un voyage serein quelle que soit votre distination, pensez à réserver votre place de parking auprès de votre partenaire Park & Fly !

Retour

Parking extérieur surveillé

Notre parking est entièrement sécurisé et équipé de caméras de surveillance. Il est surveillé 7j/7. De plus, un service de conciergerie est assuré sur place.

Plus d'infos

Proximité de l’aéroport

Une fois votre voiture garée dans le parking, nous vous conduisons gratuitement avec vos bagages devant le hall des départs de l’aéroport de Charleroi. A votre retour, nous assurons également le transfert, jusqu'au parking : 7j/7.

Plus d'infos

Réservation en ligne

Réserver en ligne votre place de parking chez Park & Fly.

Plus d'infos
Mentions légales | Cookies

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Accepter les cookies Paramétrer les cookies